Ecrire une nouvelle: 11 raisons principales

Ecrire une nouvelle, un art à votre portée! Vous avez dans l’idée d’Ecrire une nouvelle? Découvrez dans cet article les 11 raisons principales qui pourraient vous inciter à le faire.

Ecrire une nouvelle est sans doute la première forme d’écriture à laquelle on pense lorsqu’on ambitionne de devenir écrivain. Cet exercice est loin d’être facile, mais le résultat est souvent encourageant. Voici donc énumérées ci-dessous les principales raisons qui pourraient vous inciter à écrire une nouvelle.

#1 Pour entrer dans l’écriture en douceur

Il existe des nouvelles de toute taille, mais quel que soit le format choisi, entrer en écriture par le biais de la nouvelle vous aidera à faire vos premières armes. Personnages, univers, dialogues, intrigue, tout ce qui est nécessaire à l’écriture de roman se retrouve dans l’art de la nouvelle. De plus, alors qu’un roman requiert un an de travail, une nouvelle peut être écrite en une semaine ou un mois, parfois même en une seule journée. Vous pourriez produire un grand nombre de textes courts en un an et les mettre en vente au fur et à mesure, à un prix plancher, au format ebook.

#2 Pour devenir hautement productif

Avec la nouvelle, comme nous l’avons vu plus haut, il est possible de produire beaucoup. Vous pourriez décider de vous entraîner sur un format donné (par exemple un texte à chute d’une page), et le faire à de nombreuses reprises. Vous cumulerez ainsi des textes de 5 pages, d’autres de 20, etc. jusqu’à être à l’aise avec chaque format. Il est également possible de créer des nouvelles par thématique, ou sur le même modèle dramaturgique.

#3 Ecrire une nouvelle permet de se distinguer lors de concours

Quoi de plus gratifiant que de voir votre nouvelle éditée dans un recueil? Il existe des tas de concours et d’appels à textes, dans tous les genres. De plus, en répondant à des appels à textes, et même si votre nouvelle n’est pas retenue, vous obtiendrez de précieux retours sur votre travail. Bien souvent, l’équipe de lecteurs vous fera un retour argumenté, ce qui vous permettra de progresser. Ce qui est plutôt rare dans le milieu de l’édition!Les concours ont souvent des thèmes imposés (les fameuses « contraintes créatives »), vous faisant ainsi sortir de votre zone de confort et expérimenter des structures et des sujets un peu inhabituels, ce qui aiguisera votre créativité.

#4 Pour trouver des lecteurs

Une nouvelle est immédiatement publiable et aisément accessible à un large public. Alors qu’un roman en autoédition numérique se vend entre 1,99 euros et 4,99 euros, vous pouvez mettre votre nouvelle à un prix bas, aux alentours de 0,99 euros par exemple. Vous attirerez ainsi un public nouveau, qui ne souhaite pas prendre trop de risques avec un auteur encore peu connu. (Voire pas du tout connu!) Et rien ne vous empêche de publier certaines de vos nouvelles en recueils, comme je l’ai fait pour Lire et Délires.

#5 Pour ne pas s’investir dans une histoire qui ne fonctionne pas

Il y a des histoires qui semblent bien démarrer, riches de promesses, de tension dramatique, de personnages intéressants… qui ne fonctionnent pas. L’histoire patine au bout de deux pages, les dialogues sont ternes car les personnages sont des clichés qui créent des dialogues également sans saveur… Mais pas de panique, vous n’écrivez qu’un texte court. Or, il vaut mieux abandonner un texte court qu’un roman. Attention, je ne parle pas ici de réécriture. Le premier jet d’un texte est toujours bourré de clichés, mais la réécriture lui apporte tout le lustre nécessaire. Avec un texte qui ne fonctionne pas, la réécriture sera inutile. Pas de problème, vous abandonnez votre nouvelle et passez à autre chose.

#6 Parce que votre nouvelle pourrait devenir un roman

Vous venez de terminer votre nouvelle. Votre idée de départ est très intéressante. Les personnages sonnent juste. Il y a dans votre texte matière à développement. Et vous voilà parti pour écrire un roman! De nombreux romans sont écrits à partir de nouvelles plus ou moins longues. C’est un matériau de base très intéressant. Vous voyez dès le départ où vous voulez aller, vous avez vos grands axes dramaturgiques, vous savez comment vos personnages se transforment.

#7 Pour publier un recueil ou une anthologie

La nouvelle peut être thématique. Vous explorez un thème, ou bien un lieu. Paris, par exemple, pourrait être le sujet d’un recueil. Vous aimez les histoires d’amour? Pourquoi ne pas écrire sur la jalousie? Le premier amour? Le couple vieillissant? Isaac Asimov a écrit deux recueils de nouvelles sur les robots. C’est fabuleux! (Je vous conseille de le lire, même si vous n’aimez pas la science-fiction, car cet auteur est l’un des plus grands).

#8 Pour explorer un détail de votre univers romanesque

Peut-être avez-vous déjà écrit un roman. Dans votre livre, vous avez des personnages secondaires qui, par définition, sont moins exploités que les personnages principaux. Pourtant, ces personnages sont souvent très intéressants. Vous pourriez dès lors leur donner une seconde vie en les faisant exister dans une nouvelle.Dans la science-fiction et la fantasy, vous créez un monde de toutes pièces. Or, il existe forcément un aspect de ce monde que vous pourriez explorer et développer dans un nouvelles.Vos fans sont friands de ces histoires en « backup », qui permettent d’entrer dans l’enfance d’un personnage, dans sa vie avant le début de votre roman. Et puis, toutes ces recherches que vous avez faites, pourquoi ne pas les recycler dans des nouvelles? Après tout, vous maîtrisez déjà votre univers!

#9 Ecrire une nouvelle permet d’essayer de nouvelles choses

Imaginons la situation suivante: vous écrivez des romances contemporaines, et vous souhaiteriez vous tourner vers des romances historiques, mais cela vous intimide. Toutes ces recherches à faire! Et puis vous n’êtes pas historien. Pourquoi ne pas commencer par une nouvelle dans ce nouveau genre? Vous essayez, vous voyez si ça fonctionne, et si vous n’êtes pas convaincu, vous aurez perdu du temps, certes, mais pas autant que si vous vous étiez lancé dans un roman historique de 100 000 mots. Et qui sait, ces petites recherches à la bibliothèque vous auront peut-être donné d’autres idées…

#10 Pour faire des cadeaux

Vous êtes blogueur? Vous avez un site vitrine d’auteur? Il vous faut construire votre lectorat, et pour ce faire, rien de mieux qu’avoir un auto-répondeur pour envoyer des emails à vos fans. Or, pour recueillir leur adresse, quoi de plus simple que de leur faire parvenir une histoire courte? Je le fais moi-même sur mon blog. Voilà un nouveau point d’entrée dans votre univers d’auteur qui vous apportera de nouveaux lecteurs, dont certains, sur le long terme, deviendront vos fans!

#11 Pour garder la fraîcheur de votre plume et de votre univers créatif

Beaucoup d’auteurs se lassent de leurs histoires. Ils passent des années sur le même livre, avec les mêmes décors, les mêmes personnages (qu’ils n’aiment pas toujours), les mêmes types d’intrigues et de thématiques. Pour vous, vie et variété vont de pair. Vous ne prenez jamais le même plat au restaurant. Aller toujours au même endroit pour les vacances d’été? Quelle drôle d’idée! Alors, l’idée de voisiner pendant des mois avec les mêmes personnages vous paraîtra peut-être ennuyeux, voire désagréable. Dans ce cas, la nouvelle est faite pour vous! Vous inventez et vous renouvelez sans cesse tout votre univers. C’est le mode d’expression qui vous convient le mieux.

J’espère que cet article vous donnera l’impulsion d’écrire des nouvelles! Bonne écriture!

Laisser un commentaire