Ecrivez, encore, et encore, et…

J’ai relu dernièrement certains de mes premiers textes, et je dois bien me rendre à l’évidence, ils n’étaient vraiment pas terribles… Ils sont sûrement encore loin d’être parfaits aujourd’hui (je n’ai pas cette prétention), mais je mesure tout de même les progrès accomplis.

En vérité, il est toujours possible d’améliorer ses oeuvres. Encore et encore et… la vérité c’est que la perfection n’est pas de ce monde. Je préfère largement produire de nombreux textes imparfaits qu’un seul sur lequel je vais trimer pendant des années. Pas par négligence, superficialité ou par manque de rigueur. Je suis juste persuadée que c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Que la vie est trop courte pour réserver des mois et des années à un seul projet alors que les idées d’histoires se bousculent dans ma tête pour en sortir et s’ancrer (s' »encrer »?) dans le monde réel.

Pas forcément dans l’optique d’être publiées. Il paraît que Jean-Louis Murat, dans le registre de la chanson, s’astreint à trois heures d’écriture quotidienne, pour au final ne sortir qu’un album par an (ce qui n’est pas si mal tout de même pour un musicien!)

Amélie Nothomb, quant à elle, écrit trois romans par an et n’en publie qu’un. Voici ce qu’elle confiait à un journaliste en 2017, à la sortie de son roman Riquet à la houppe: « Oui, c’est vrai, j’écris trois romans par an et je les conserve tous. Je n’écris pas pour être publiée, j’écris chaque jour parce que pour moi, c’est ma plus haute nécessité, c’est indispensable à ma journée. J’écris sans savoir pourquoi, ce que je sais c’est que c’est un désastre si je n’écris pas chaque jour. »

Vous brûlez d’envie d’écrire? Alors écrivez! Que vous soyez un débutant ou un écrivain aguerri, cessez d’écouter votre esprit critique qui vous harcèle et vous fait croire que « vous n’êtes pas assez bon », que « personne ne vous lira », ou encore que « tante Jasmine va se reconnaître dans la vieille fille avec des taches d’oeuf dur sur le vieux tee-shirt qui lui sert de pyjama ».

Il en sortira toujours quelque chose. Quelque chose qui vous fera progresser. On peut apprendre beaucoup d’un mauvais texte. En revanche, on ne peut rien apprendre … de rien.

Ne partez pas sans télécharger une nouvelle gratuite de l’auteure et ainsi pouvoir bénéficier d’offres spéciales! Cliquez sur le lien : LES AVANCÉS .

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

CommentLuv badge