Ecrire un livre: 12 raisons principales

Ecrire un livre
Ecrire un livre: pourquoi pas vous?

Ecrire un livre, c’est un beau projet. Peut-être en rêvez-vous en secret, à moins que vous n’ayez déjà couché quelques idées sur le papier, ou même déjà bien avancé dans votre projet… pour vous arrêter au bout de quelques pages ou de quelques chapitres.

Certes, écrire un livre est un beau projet, mais un projet difficile, pensez-vous. Après tout, nous ne sommes pas si nombreux à pouvoir le faire, n’est-ce pas?

Et pourtant… un coup d’oeil au rayon kindle d’Amazon a de quoi laisser songeur. On y trouve des milliers d’ouvrages: des livres pratiques, des romans, des recueils de nouvelles, des biographies. Or, il faut bien que quelqu’un les ait écrits, ces livres.

Et si ce prochain « quelqu’un », c’était vous?

Se livrer à l'écriture, cet art qui traverse les siècles...
Se livrer à l’écriture, cet art qui traverse les siècles…

Laissez-moi vous dire pourquoi vous devriez et pouvez écrire un livre (ou plusieurs si ça vous chante!)

#1 Parce que vous êtes déjà un auteur

Ecrire est quelque chose que l’on fait déjà, même si l’on n’a jamais rédigé un seul livre. Pour la plupart d’entre nous, c’est une activité qui ne demande qu’à être développée. Nous sommes nombreux à savoir raconter la dernière histoire drôle à la mode devant les copains après le boulot. Certaines personnes se racontent des histoires sans arrêt, dans leur tête, et se jurent que lorsqu’elles « auront le temps », quand elles « seront à la retraite », elles coucheront ces histoires sur le papier ! Mais il n’y a que le présent, et le temps, ça se trouve : ce n’est qu’une question de priorité. Nous y reviendrons.

#2 Parce que le matériel requis ne vous coûtera (pratiquement) rien

Contrairement à d’autres arts plus coûteux (la peinture, la sculpture, la photographie, etc.), en théorie vous n’avez besoin que d’un papier et d’un stylo. Bon, aujourd’hui un ordinateur est nécessaire, c’est vrai. Mais qui ne dispose pas d’un ordinateur ou au moins d’une tablette ?

Quant à la publication, et avec des outils en ligne gratuits, écrire un livre peut être totalement gratuit, une petite révolution possible depuis quelques années. Les services d’impression à la demande tels qu’Amazon KDP vous dispensent de constituer un stock. Et si vous savez le faire (ou grâce à quelques outils) vous pourriez corriger, faire la mise en page, créer la couverture et publier vous-même votre chef-d’œuvre sans l’aide de personne. Mon dernier livre ne m’a pas coûté que quelques euros, parce que j’ai commandé des épreuves du livre papier, avant la publication officielle. Restez sur ce blog, je vous en parlerai plus tard.

#3 Parce qu’écrire un livre vous fera rencontrer des gens formidables 

D’abord, il y a vos proches. S’ils sont au courant de votre projet, vous assisterez à deux réactions opposées : celle du « mais tu es fou, tu n’y arriveras jamais », et l’autre, plus engageante : « C’est une idée géniale, de quoi ça va parler ? » C’est peut-être le moment de vous poser des questions sur les gens qui constituent votre cercle de relations. Et de vous entourer de gens positifs. Pour les autres… à vous de voir.

Car vous allez aussi rencontrer d’autres gens, prêts à vous épauler. Vous ne le savez peut-être pas, mais votre premier bêta-lecteur (une personne que vous choisissez pour relire votre manuscrit d’un œil critique, dans le but de l’améliorer), se cache sûrement dans la liste de vos contacts sur tel ou tel réseau social. Et si cette personne n’existe pas encore, il existe des tas de moyens de la trouver. L’écriture est un acte solitaire, mais dès lors que vous déciderez d’offrir votre livre au monde, le monde viendra à vous ! Et ce sera peut-être le moment de vous faire de nouveaux amis.

#4 Ecrire un livre, c’est s’offrir un morceau d’éternité

 Nous sommes mortels. Notre vie sur cette planète comporte une fin. Ecrire, c’est se jouer des règles, et surtout transmettre un peu de nous-mêmes aux générations futures. Votre livre vous survivra. Certains font des enfants, d’autres écrivent (ou font les deux). Ecrire c’est transmettre son patrimoine de mots au-delà de notre mort.

#5 Parce que vous êtes peut-être un professionnel

Ecrire un livre ne se limite pas à écrire de la fiction. Etes-vous un spécialiste qui cherche à sa faire connaître ? A asseoir son autorité ? A démontrer son expertise à de futurs clients ?

Un livre vous permettra toutes ces choses et vous démarquera de la concurrence.

#6 Parce que votre livre drainera de nouveaux clients

Ecrire un petit livre sur votre activité, avec des renvois vers vos produits ou services, c’est quelque chose que vous pouvez faire, qui est à votre portée, quelle que soit votre profession. Cela vous prendra une semaine et une fois que c’est fait, il n’y a plus à y revenir. Vous faites le boulot une fois, et le livre continue à vous apporter des clients dans les semaines, les mois et les années à venir. Voilà ce que j’appelle un bon retour sur investissement !

#7 Parce que ça n’a jamais été aussi facile d’écrire un livre

Vous écrivez, vous mettez en forme, vous publiez sur Amazon. Dans le cas d’une autoédition. Est-ce que vous souscrivez à cette idée selon laquelle un livre autoédité est un livre au rabais ? Un livre qui n’a pas trouvé preneur dans une maison d’édition ? C’est une idée très répandue et fausse, selon moi. Des auteurs qui tentent leur chance dans les maisons d’éditions traditionnelles et dont le livre n’a pas été accepté non pas parce qu’il était mauvais, mais parce qu’il ne correspondait pas à la ligne éditoriale de ladite maison, il y en a des quantités ! Vous pourriez très bien, également, renvoyer le manuscrit six mois plus tard à la même maison et sans changer une virgule à votre bébé, et être édité ! Non, ce n’est pas de la magie, c’est simplement une question de personne et/ou de politique éditoriale.

Quant aux livres autoédités, ils représentent aujourd’hui une part importante des livres achetés par le public. Quand on peut trouver un bon bouquin à 2,99 euros au lieu de 20 euros, pourquoi dépenser plus ? Et devinez quoi, ce livre à 2,99 euros, ce pourrait bien être le vôtre !

#8 Parce que votre livre pourrait vous rapporter de l’argent

Là, je m’appuie sur des statistiques. En France, seuls une centaine d’écrivains parviennent à vivre de leur plume. Votre livre pourrait ne vous rapporter qu’un complément de revenus (ce qui est déjà gratifiant), ou faire le buzz et vous faire remporter le jackpot (comme l’écrivaine E.L. James et sa série des 50 nuances de Grey). Alors, ce n’est pas le destin de tous les auteurs, mais si vous n’écrivez pas votre livre, vous ne saurez jamais de quoi vous êtes capable et ce qu’il pourrait vous rapporter réellement.

#9 Pour accroître vos connaissances

Ecrire demande de faire des recherches. Il se pourrait bien que vous deveniez un expert de la flore guyannaise ou de la corporation des tailleurs de pierre en Italie du Nord au Moyen-âge. Ces recherches feront de vous quelqu’un de plus érudit, un spécialiste d’un ou plusieurs domaines. Cela peut vous ouvrir des portes : celles des séminaires et allocutions diverses, si le cœur vous en dit.

#10 Parce que c’est un défi d’écrire un livre

Nous, les auteurs, ne sommes que 1% de la population mondiale à publier un livre ! Si vous le faites, vous vous démarquez automatiquement. Vous devenez un professionnel de l’écriture. Pas mal, comme distinction, n’est-ce pas ? Surtout si vous l’ajoutez à votre CV et sur les réseaux sociaux professionnels.

Alors, écrire un livre est difficile, c’est vrai. C’est une belle performance qui vous rendra fier de vous et rehaussera l’estime de vous-même.

#11Parce que cela fera de vous un gagnant

L’écriture et le sport ont des points communs. Il s’agit de s’entraîner, de le faire si possible chaque jour, de devenir bon, puis très bon. C’est une histoire de discipline, de rituels et de persévérance. Et d’humilité.

Le nageur qui prépare les Jeux Olympiques se moque bien d’avoir peu dormi parce qu’il a fait la fête la veille. A 6h, il est à l’entraînement. Le marathonien se lève et va courir tous les matins, quelle que soit la météo. L’athlète des mots observe la même discipline. La plupart du temps, il a un travail, une famille qui l’occupent toute la journée. Mais sa passion l’amène à faire des concessions. Peut-être devra-t-il diminuer les heures passées devant la télé (il ne perdra pas grand-chose, à mon avis), ou devra-t-il se ménager une heure par jour dans un café après le boulot (pas pour boire des bières, mais bien pour écrire, on est d’accord !).

L’écriture ne fera pas de vous un moine, juste quelqu’un de persévérant. Une qualité bien pratique qui pourrait ressurgir dans d’autres sphères de votre vie…

#12 Pour le côté marginal et un peu rétro

Il y a des écrivains de la nuit. D’autres du petit matin. Il y a ceux qui ne jurent que par leur chaudron de café ou de thé.

L'écriture est l'activité préférée des créatures de la nuit!
L’écriture est l’activité préférée des créatures de la nuit!

Ecrire rend un tout petit peu maniaque et décalé, c’est vrai. Rétro. Excentrique.

Votre hobby peut faire de vous un homme ou une femme qui a besoin de temps pour créer. Vos amis pourraient ne plus vous reconnaître. Vous voir disparaître pendant des semaines et bouder la pendaison de crémaillère de votre copain de fac.

Ce n’est pas une tare. Juste quelque chose qui prend du temps et qui ressemble à un appel. Combien de personnes s’autorisent à répondre à l’appel de leur âme ? A dire « oui » à quelque chose de spécial, de profond, de chargé de sens ?

Rappelez-vous votre enfance, n’aviez-vous pas déjà une passion pour les livres, la lecture ? Ou un domaine qui vous tenait éveillé la nuit et qui pourrait constituer le sujet d’un livre ?

Il est encore temps.

Passez à l’action : écrivez votre livre !

Vous aimez le style de l'auteure? Restez dans l'ambiance...
Téléchargez une nouvelle GRATUITE (Extraite du recueil Lire et Délires, disponible sur Amazon)!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *