juin 23

Acheter une île: pourquoi pas vous?

Au moment où je faisais mes recherches pour mon roman Au-delà de l’Horizon, je me suis renseignée sur les îles et j’ai appris comment il était possible d’en acheter. J’ai trouvé cela très intéressant, et je me suis dit que j’allais faire un article là-dessus. Je consacre donc le billet d’aujourd’hui  à un petit topo sur le sujet.

Acheter une île : législation

Il existe de nombreuses îles de par le monde. Il s’ensuit qu’une île dépend d’un pays, tout comme c’est le cas pour les mers qui l’entourent. Le droit international est clair sur ce point : une île appartient à un Etat si elle est située dans ses eaux territoriales.

A partir de là, il convient d’opérer une distinction entre :

  • Les îles en « freehold » : si vous choisissez une île en freehold, vous pouvez en devenir propriétaire complètement.
  • Les îles en « leashold » : ces îles, en revanche, sont soumises à un bail, qui peut s’étendre de 10 à 99 ans.

S’agissant des impôts,  si votre île représente votre habitation principale ou votre résidence secondaire, la fiscalité est différente.

Acheter une île : tarifs

Là, on a tous les cas de figure, du moins cher au plus cher.

Tout dépend de la localisation géographique de l’île sur laquelle vous avez jeté votre dévolu.

On peut acquérir une île pour quelques milliers d’euros, mais pas en France ni en Europe ! Il faudra vous renseigner sur la situation politique du pays, mais aussi prendre en compte les aménagements à prévoir (eau, électricité, possibilité de construire, etc.)

Acheter une île : précautions à prendre

  • Le relationnel : demandez-vous si les locaux acceptent les étrangers, sinon gare aux problèmes ! (Intéressant aussi pour savoir s’ils garderont un œil sur votre bien pendant vos absences).
  • Les risques naturels : attention ici aux typhons, tsunami, et aux tempêtes. Vérifiez également que votre île ne se trouve pas sur une zone sismique.
  • L’accessibilité : prenez bien en compte le temps de trajet pour vous rendre sur l’île de vos rêves. Si vous n’avez que des weekends prolongés et trois semaines de vacances par an, parcourir des milliers de kilomètres pour vous rendre sur votre île semble peu rationnel !

Acheter une île : derniers conseils

Ça y est, vous avez trouvé l’île de vos rêves ? Pas si sûr. L’ultime conseil serait en effet de tester avant d’acheter. Allez donc passer un mois sur votre île avant de signer le contrat.  Il est même possible pour les Robinson en herbe de louer avant d’acheter. (C’est comme pour un instrument de musique il vaut mieux louer avant de s’engager !)

Ah, et un dernier conseil (de simple bon sens, mais l’évidence ne saute pas toujours aux yeux, surtout si vous êtes emporté par un enthousiasme bien légitime !:)Vérifiez  la profondeur de l’eau  autour de votre île : pourrez-vous acheminer les matériaux nécessaires à la construction ? Vous n’allez pas vous contenter d’une cabane en rondins !

Remarquez, chacun ses goûts !

Et vous, est-ce que ça vous fait rêver de posséder une île ?

 

 

 

Please follow and like us:
Catégorie : Uncategorized | Commenter