Te laisser partir

Bonjour tout le monde!

LesEcritsdAlex vous présente ses meilleurs voeux pour 2019!

En ce début d’année, j’ai prévu de nouvelles rubriques pour le blog, qui est d’ailleurs en pleine refonte. Parmi les nouveautés, il en est une qui, je l’espère, vous plaira : mes critiques de livres. Il y en aura pour tous les goûts: littérature blanche, science-fiction, polar…

Je débute donc par une première critique : « Te laisser partir » de Clare Mackintosh

4ème de couverture:

Un soir de pluie à Bristol, un petit garçon est renversé par un chauffard qui prend la fuite. L’enquête démarre, mais atteint rapidement son point mort. Le capitaine Ray Stevens et son équipe n’ont aucune piste. Rien. Après cette nuit tragique, Jenna a tout quitté et trouvé refuge au pays de Galles, dans un cottage battu par les vents. Mais plus d’un an après les faits, Kate, une inspectrice de la criminelle, rouvre le dossier du délit de fuite. Et si l’instant qui a détruit tant de vies n’était pas le fait du hasard ?

Ce que j’en pense:

C’est une belle surprise que ce livre. Je l’ai choisi un peu par hasard, et je l’ai dévoré en deux jours!

Il s’agit donc d’un roman policier paru début 2016, inspiré de faits réels. Ecrit par une policière, il m’a charmé par son aspect intimiste et psychologique. Il aurait très bien s’agir d’un roman de littérature blanche sans intrigue policière. Mais c’est bien d’un policier dont il est question.

Vous ne trouverez pas de longues procédures policières dans ce roman, mais une plongée vertigineuse dans le psychisme des personnages, avec une focalisation à la première personne. Ces « Je » savamment alternés confèrent de la profondeur et une grande subtilité aux personnages, sans manichéisme. Il permet une bonne immersion dans l’histoire et rend les personnages attachants. L’héroïne suscite une grande identification et beaucoup d’empathie.

La thématique principale du couple est bien cernée. Le sujet principal est intéressant, et traité avec finesse et nuances. Le thème est exploré à différents niveaux, dans les relations de quasiment tous les personnages, sous différents angles. Les intrigues secondaires viennent ainsi illustrer le message de l’auteure, avec cohérence et profondeur. Elles permettent une meilleure compréhension des motivations des personnages.

L’intrigue est très bien menée, jusqu’au coup de théâtre final.

Le contexte est bien choisi. Il vient encore renforcer la cohérence de l’histoire.

Le premier quart de l’intrigue peut paraître un peu lent et plat, mais à la lumière de la seconde partie, on comprend les intentions de l’auteure et la construction du livre prend alors tout son sens.

Ce livre a connu un succès immense en Grande-Bretagne et obtenu le PrixPolar 2016 du roman international au festival de Cognac.

 

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

CommentLuv badge