Le Dernier Lapon

 

Bonjour chers lecteurs,

En pleine phase de lectures aussi nombreuses que diverses, je me suis plongée dans le beau roman d’Olivier Truc, Le Dernier Lapon. J’avais peur d’être refroidie (si je puis dire), par une thématique un peu éloignée de mes préférences habituelles, mais je dois dire que ce livre a comblé mes attentes.

D’abord, le résumé :

Depuis quarante jours, la Laponie est plongée dans la nuit. Dans l’obscurité, les éleveurs de rennes ont perdu un des leurs. Mattis a été tué, ses oreilles tranchées, le marquage traditionnel des bêtes de la région. Non loin de là, un tambour de chaman a été dérobé. Seul Mattis connaissait son histoire. Les Lapons se déchirent : malédiction ancestrale ou meurtrier dans la communauté ?

Ce que j’en pense :

Olivier Truc est journaliste, correspon­dant à Stockholm du journal Le Monde et au Point. Sa connaissance de la Laponie est épidermique, tant on sent vibrer sous sa plume les grandes luttes de cette région du monde qui voit s’opposer le partis politiques proches du peuple sami aux partis d’extrême droite. Nous sommes loin des polars nordiques actuels, ici nous plongeons avec délice dans le polar ethnologique.

Les décors, l’atmosphère, les paysages sont rendus avec une précision que seules l’érudition et la connaissance profonde du pays et des peuples qui le composent sont capable de générer.

Vous ne trouverez pas de complexes procédures policières dans ce livre. Les enquêteurs sont en nombre plutôt réduits pour laisser la place à une enquête de terrain à travers les étendues glacées parcourues de long en large. J’ai apprécié le côté un peu didactique de ce livre qui demeure un divertissement avant tout. Je ne connaissais pas grand chose de la culture sami, et ce roman a comblé mes lacunes. Il se révèle très fidèle à l’histoire de ce peuple et à ses coutumes. Avec bien sûr ses combats « modernes », ses déchirements et ses luttes pour continuer d’exister. Le combat pour les ressources minières, avec sa profusion de « gadgets » ultramodernes ajoute une dimension technologique à l’histoire, renforçant la thématique du combat entre tradition et modernité.

Laissez vous charmer par cette belle histoire portée par l’envoûtante poésie de ses joiks, les chants traditionnels du Grand Nord.

Ajoutez à cela une intrigue policière bien ficelée,  et vous obtenez un beau roman, idéal donc pour se divertir et s’enrichir l’esprit.

 

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

CommentLuv badge