septembre 25

Seven Sisters, un film de SF efficace mâtiné de thriller

Je suis allée un peu au ciné ces derniers temps, et parmi les films qui ont retenu mon attention, il y a eu 7 Sisters, un film sorti le 30 août 2017 de Tommy Wirkola. Les principaux acteurs sont Noomi Rapace, une actrice que j’avais déjà pu apprécier dans d’autres films, ainsi que Glenn Close et Willem Dafoe.

Mais d’abord, voyons de quoi parle Seven Sisters

2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman (Glenn Close). Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman (Willem Dafoe) décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman (Noomi Rapace). Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…

Ce que je pense de Seven Sisters

Je vous préviens tout de suite, à force d’écrire et de visionner de la fiction, j’ai la (fâcheuse?) tendance à anticiper le déroulement voire la fin des films. Sauf que là… Je suis restée bluffée! L’intrigue est tout simplement géniale, la fin surprenante. Amateurs de thrillers efficaces, ce film est résolument pour vous.

Ce que vous trouverez dans Seven Sisters

Tout d’abord, de l’action. Les scènes d’action sont nombreuses et bien rythmées, la tension permanente et le rythme très soutenu.

Les acteurs ne sont pas si nombreux, car Noomi Rapace joue chacune des 7 soeurs, du coup on apprécie sa vaste palette de jeu. Elle sait incarner chacune des soeurs, car si elles sont identiques, elles ont chacune leur personnalité. Un joli numéro d’acteur, donc.

Il s’agit d’un film d’anticipation à petit budget, mais les décors et l’atmosphère de cette Terre surpeuplée sont très crédibles et bien rendus, portés par la musique efficace de Christian Wibe (qui a signé aussi Dead Snow 1 et 2).

La thématique des personnalités partagée est intéressante et constitue le nerf du film. A mon sens pas assez exploitées, ce qui est dommage. Le film pêche par un trop grand mélange des genres (SF, action/ thriller,psycho, politique) au bout du compte, ce qui le rend un peu superficiel (même la petite romance de rigueur n’a pas été oubliée).

Un film efficace donc, malgré ses défauts, qui constitue un bon divertissement pour adulte (à déconseiller aux moins de 12 ans).

 

 

 

 

Please follow and like us:
Catégorie : Films | Commenter
septembre 6

Le démon de midi: les femmes aussi!

Crise de la trentaine, de la quarantaine, de la cinquantaine, etc., les tournants qui jalonnent la vie adulte ne manquent pas d’intéresser les spécialistes.

Alors que je cherchais des personnages pour mon nouveau roman (pour être informé de la date de sa parution, inscrivez-vous à la newsletter), l’idée d’une femme à forte libido m’a donné matière à créer des péripéties, à « pimenter » le texte. Mais pas n’importe quelle femme, puisqu’il s’agit d’une quinquagénaire fort en gueule et décidément intéressée par les petits jeunes de l’histoire… ce qui n’est pas du tout du goût de son partenaire « officiel » (ils ne sont pas mariés, au grand regret de Dyklan, mais pas de Valentine: sans le dire de vive voix, elle s’arrange avec elle-même pour utiliser ce manque d’officialisation de sa relation pour assouvir ses pulsions sans trop de mauvaise conscience).

J’ai donc effectué quelques recherches sur le démon de midi chez les femmes.

Démon de midi chez les femmes: qu’entend-on par là?

Un Démon de Midi, qu’il touche les hommes ou les femmes, est concomitant avec ce qu’on appelle la crise du milieu de vie. Il frappe les individus aux alentours de 44-55 ans, alors qu’il se trouvent plongés dans une crise existentielle douloureuse et difficile à vivre, mais par ailleurs considérée comme normale. On assiste à cette période de la vie à une vraie remise en question chez l’individu alors qu’il fait une sorte de bilan de sa vie: « Ai-je atteint mes objectifs? », « Ai-je réalisé mes rêves? », « Suis-je allé au bout de mes projets? »se demande-t-il.

Par ailleurs, l’espérance de vie étant de plus en plus longue, les femmes se sentent en pleine possession de leur corps, de leur vie sexuelle et de leurs attraits jusqu’à un âge plus avancé qu’avant. (Pour découvrir une bonne histoire de quarantenaire en plein bouleversement, je vous conseille le livre de chik-lit de Stéphanie Lagalle : A 40 ans, c’est le bordel !)

Ces interrogations ramènent le sujet dans le passé, et il jette un coup d’oeil sur ses jeunes années, avec la conscience douloureuse que le compteur tourne et que la vie, plus que jamais, est courte.

C’est donc dans ce contexte que certaines personnes, dont les femmes, sont touchées par le démon de midi.

Un sentiment d’urgence s’empare du quadra ou quinquagénaire: il lui faut vivre sa vie à fond, avant que l’inéluctable survienne. Une frénésie de vie peut alors s’emparer de lui. Frénésie de travail, de relations, et de sexe! Pour peu qu’il  se trouve englué dans une relation morne avec un conjoint qui manque de considération à son égard, et voilà notre quinqua en proie à des affres affectifs et sexuels qui le frappent de plein fouet, et souvent (dans le cas d’une femme hétéro) pour un homme plus jeune! Car un jeune amant procure aux femmes un sentiment de reconnaissance, une fierté et une parade contre la vieillesse et la  mort.

Le démon de midi chez les femmes : pas si excitant que cela

Si les tentations sont là, elles ne sont pourtant plus si affriolantes que cela à notre époque. Alors que nos parents et grands-parents mariés passaient toute leur vie ensemble, aujourd’hui les couples, dans leur grande majorité, ont eu plusieurs expériences de vie commune. Chacun connaît aujourd’hui plus de périodes de célibat que dans les années soixante, avec ce que ça implique d’aventures et de chasse sur les réseaux sociaux.  Or, cela se révèle plus que suffisant pour la plupart d’entre nous! Le démon de Midi chez les femmes est souvent une expérience de courte durée.

Quand à celles qui « craquent », elles retournent souvent à leur homme, par lassitude de cette nouvelle relation avec un homme plus si attrayant que cela, notamment concernant la sexualité. L’excitation de cette nouvelle vie amoureuse s’émousse en fait assez rapidement. De surcroît, si le nouveau partenaire est plus jeune, envisager une relation sur le long terme se révèle la plupart du temps une vue de l’esprit.

 

Please follow and like us:
Catégorie : "Oxygène" | Commenter